Les étranges neiges métalliques de Vénus restent énigmatiques

Les étranges neiges métalliques de Vénus restent énigmatiques: Les mesures réalisées avec le radar de la mission Magellan avaient mis en évidence des sommets enneigés sur Vénus équivalant à ceux de notre planète. Il ne pouvait s’agir de glace, étant donné les températures infernales régnant sur l’étoile du Berger. En revisitant les données de la sonde de la Nasa, des planétologues ont réussi à obtenir des images plus précises de ces neiges qui pourraient être métalliques. Mais ils n’ont toujours pas percé le secret de leur composition exacte.

On a pu découvrir l’existence de l’atmosphère épaisse de Vénus, couverte de nuages, après les premières observations de Galilée, armé de sa lunette. L’interprétation la plus simple de cette couche nuageuse donnait la planète comme très humide et même marécageuse. Mais les progrès de la spectroscopie ont permis de découvrir dans les années 1920 que les nuages de Vénus ne pouvaient pas être composés d’eau. On ne tarda pas à montrer que son atmosphère contenait une énorme quantité de dioxyde de carbone et les premières observations de l’étoile du Berger avec un radiotélescope en 1958 ont permis d’établir que des températures infernales y régnaient.

Nous savons aujourd’hui, notamment grâce aux sondes spatiales, que la pression au sol atteint 9,3 MPa, soit 91,8 atmosphères, et que les couches nuageuses observables sont constituées de gouttelettes de dioxyde de soufre et d’acide sulfurique, surmontées d’une brume de cristaux de glace qui donne à la planète son aspect laiteux.

– post completo en: http://www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/actu/d/astronomie-etranges-neiges-metalliques-venus-restent-enigmatiques-55800/#xtor=RSS-8

– por FUTURA Space

– Tags: astrofísica, astronomía, nubes, Venus –

This post was automatically created by WP Stacker. If you look for this WordPress plugin, check out WP-Stacker.com now!

Share